Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 20:51

Cette recette est diffusée avec l' accord (ouhh laa, je ne prends pas de risque

vu l'humeur du bonhomme, voir ci dessous) donc je disais avec l'accord de Eric the sailor,

oui c'est comme ça qu'il s'appelle désormais sur ce blog et c'est mon blog

donc j'appelle bien les gens comme je veux.

Et quand je dis à sa façon, il n'y a pas que la recette qui est à sa façon.

Vous verrez que le texte aussi! Je n'en ai pas changé une ligne.

A mon avis, ce jour là, il avait dû crever une roue à son bateau

d'où le besoin de se défouler.

Autant dire que j'ai suivi la recette à la lettre, pas envie du subir les foudres

du capitaine Haddock (tiens, il a changé de nom) sauf pour la cocotte Staub

mais ça j'ai pas dans mes placards.

Et milles sabord, faut dire que ça valait le coup, surtout que je ne cuisine

jamais de veau, allez donc savoir pourquoi?

Jarret de veau en aillade à sa façon (et pas une autre)

"Bon, ce n'est pas compliqué un jarret de veau en aillade mais faut pas m'interrompre!!

Il faut déjà un beau jarret de veau découpé en tranches par votre boucher,

d'abord faut bien le connaître votre boucher bande de truffes!!

Il faut le choyer, lui poser des questions, s'interesser à ce qu'il vend, ce qu'il fait,

s'en faire un pote quoi, c'est pas compliqué!

Bien, il t'a choisi un beau jarret avec l'os et tout et tout!

Tu vas préparer 4 gros oignons émincés et les gousses de 3 têtes d'ail,

ça fait beaucoup mais c'est comme ça, ça ne se négocie pas!

On fait revenir les tranches dans le fond de la cocote Staub, la meilleure des cocotes en fonte!

Il faut les saisir les tranchôtes de jarret! Comment? Mais assez patate!

Assez pour pas qu'elles se défassent à la cuisson comme du blanc de poulet

aux hormones, ce n'est pas dur!

 

Jarret de veau en aillade à sa façon (et pas une autre)

Une fois saisies tes tranchettes de jarret, tu les enlève de la cocote,

tu te les réserve dans un plat, tu rajoutes de l'huile dans la cocotte

(Bon, moi je met de la graisse de canard, c'est du vice je sais)

Ensuite, il faut faire revenir les oignons à feu assez vif en remuant beaucoup

jusqu'à les faire dorer, colorer.

Comment?

Mais c'est à toi de voir banane!

Pas trop mais suffisament tiens!

 

Jarret de veau en aillade à sa façon (et pas une autre)

Bon, les oignons sont colorés! tu rajoutes les tranchasses de jarret par dessus!

Avec le jus?

Mais bien sûr avec le jus grande andouille! 

Puis tu rajoutes l'ail, du laurier, du thym et tu couvres à peine avec de l'eau!

Oui, de l'eau, pas du pinard, tu sales, tu poivres! Et tu baisses le gaz à feu très doux!

 

Jarret de veau en aillade à sa façon (et pas une autre)

Tu fais cuire pendant deux heures trente!

Mais tu surveilles, tu t'en vas pas, espèce de cloche, tu soulèves le couvercle

de temps en temps pour voir comment ça évolue, quoi!

Quand tu estimes que c'est cuit, comment?

Mais "a vista de nas" grand benêt!!  C'est comme ça la cuisine!

Donc, tu estimes que c'est cuit, tu enlèves délicatement ton jarret et

tu le réserves dans le plat précédent! Je te rappelle que c'est toi qui va faire la vaisselle!

Maintenat tu vas passer ce qui reste dans la cocotte en pressant bien

les oignons et l'ail dans le même ustensile!

Tu remets la sauce obtenue dans la cocotte, tu peux rajouter un peu de crème fraîche!

Non pas allégée la crème, t'es fou!!

Et tu remets précautionneusement tes tranches de jarret!

 

Jarret de veau en aillade à sa façon (et pas une autre)

C'est prêt!! Tu peux servir avec n'importe quoi c'est plus mon problème!!

Si tu sais pas, tu ne mérites pas de plat venu du fond des âges

et d'une étonnante modernité!

Bon ap'!!"

Jarret de veau en aillade à sa façon (et pas une autre)

Oserais-je ajouter encore un ou deux point d'exclamation?

Ba, au point où on en est...

Délicieux le jarret de veau en aillade!

Et surtout, ne changez rien à la recette

si vous ne voulez pas qu'Eric voit rouge!

(Pas pu m'empêcher de la faire celle là)

Repost 0
Published by FANTAISIES-CULINAIRES-PARTAGEES - dans plats
commenter cet article
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 19:18

A vivre non loin d'une centrale nucléaire, il est nécessaire d'y trouver

aussi quelques avantages afin de ne pas se laisser envahir par la psychose

qui ne changera rien au fait que si ça pète, on est tous dans le pétrin,

même ceux qui sont un peu plus loin...

Prenons tout d'abord ce cochon très bien élevé poussant sur la ravissante

colline d'en face et qui nous comble entre autre de son excellent boudin

puis un peu d'imagination suffisant à embellir les choses.

Voici les ingrédients de la recette de ce soir.

La tour infernale

Pour venir à bout de cette construction il vous faudra:

-des carottes avec fane

-des pommes de terre

-des courgettes

-du boudin de qualité

-ail, gingembre, coriandre, curry

-crème fraîche, huile d'olive

-sel poivre

-mesclun

-une goutte de sauce soja

-Au moins 2 cercles de présentation avec poussoir

ou tout autre système à votre convenance.

 

 

 

 

 

 

La tour infernale

Préparation:

-Eplucher et laver les légumes ainsi que quelques fanes de carottes

puis faire cuire le tout à la vapeur avec un peu de gros sel.

Rincer et essorer le mesclun.

La tour infernale

-Réduire chaque légumes indépendamment en purée.

Ajouter aux carottes leur fanes hachées, un peu de gingembre râpé fin

et un filet d'huile d'olive.

Dans les courgettes, une gousse d'ail écrasée, une pointe de curry

et un peu de crème fraîche. Si l'ensemble est trop liquide, le faire légèrement

déssecher à feu doux.

Ajouter un petit morceau de beurre et un peu de lait dans les pommes de terre

en prenant soin de garder une purée épaisse.

Saler, poivrer, rectifier l'assaisonnement et conserver les purées au chaud.
-Couper des tranches épaisses dans le boudin et les faire bien griller à la poêle

sur les deux faces en les aplatissant un peu à la fourchette en cours de cuisson.

-Ajouter la coriandre à la purée de pommes de terre.

 

La tour infernale

Il est temps de passer au dressage de la tour infernale:

-Assaisonner légèrement le mesclun avec juste un filet d'huile d'olive et

quelques gouttes de sauce soja puis en garnir un côté de l'assiette.

-Etaler la purée de courgettes de l'autre côté.

-Poser un cerle au centre de la purée de courgettes,

en garnir un tiers avec la purée de pommes de terre. Tasser à l'aide du poussoir.

-Ajouter un tiers de boudin écrasé, tasser, un tiers de purée de carottes, tasser.

-Poser le deuxième cercle sur le premier, recommencer avec les pommes de terre

puis terminer avec un mélage boudin/carottes.Tasser

Démouler le tout en retirant délicatement les cerles.

Servir aussitôt !

Je vous le garantis, ces deux tours là ne vous feront que du bien.

Je vous le garantis, ces deux tours là ne vous feront que du bien.

Repost 0
Published by FANTAISIES-CULINAIRES-PARTAGEES - dans plats
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 21:42

P3070021.jpg

J'en connais un qui avait sa madeleine, moi j'ai ma rissole.

Bon, je ne suis pas sûre que "C'est ma petite rissole à moi" devienne un

jour une expression populaire pour évoquer quelque souvenirs qui nous ramènent 

à l'enfance mais qu'importe c'est tout de même ma rissole à moi et je vous la fait partager

alors que l'autre, là, je ne crois pas qu'il l'ai donnée à quiconque sa recette de madeleine qui

avait pourtant l'air très bonne vu l'effet produit sur sa personne.

Donc, assez de temps perdu, partons à la recherche des ingrédients pour réaliser ce petit souvenir.

Ingrédients:

Ce plat ne se fait que lorsqu'on a un reste de pot au feu, de bourguignon, poule au pot, couscous...

Pour 16 rissoles, il vous faudra:

-600 gr environ de reste de viande (avec même un peu de légumes accompagnants, genre carottes...)

-2 ou 3 pommes de terre cuites à l'eau

-2 beaux oignons

-1 bonne brassée de persil

-5 ou 6 gousses d'ail

-1 poignée d'herbes blanchies (épinards, blettes...)

P3060005.jpg

pour la pâte:

-1 oeuf

-400 gr de farine

-80 gr de beurre

- une pincée de levure

-sel, eau

Préparation:

Faire la pâte: Mettre la farine, le sel et la levure dans un saladier.

Casser l'oeuf sur le tout, ajouter le beurre ramolli, verser un peu d'eau et pétrir

à la main. Ajouter un peu d'eau si nécessaire. Mettre la pâte en boule et laisser reposer

le temps de préparer la farce.

P3060003.jpg

Hacher les oignons, l'ail, le persil, la viande, les herbes blanchies. 

Ecraser les pommes de terre à la fourchette.

Faire revenir les oignons puis y ajouter la viande, faire dorer quelques minutes de plus.

Dans un saladier mélanger bien tous les ingrédients ensemble, soit: ail, herbes blanchies, persil,

pommes de terre écrasées, viande et oignons revenus.

Rectifier l'assaisonnement si nécessaire. On peut rajouter un peu de muscade râpée.

Etaler la pâte sur environ 3 ou 4 mm sans fariner le plan de travail afin d'éviter que

ce surplus de farine ne brûle à la cuisson. Normalement il n'y a aucune raison que ça colle.

Confectionner des disques soit avec un bol, soit avec le magnifique engin ci dessous

que j'ai bien dû payer au moins 0,50 cents. 

Farcir un côté de la pâte et refermer la rissole en collant bien les bords.

P3060007.jpg

Et hop!

P3060010.jpg

L'idéal étant d'étaler la pâte au fur et à mesure de la confection.

Mettre les rissoles à sécher un moment, disons au moins une heure minimum

mais elles peuvent être préparées bien à l'avance. Il faut que la pâte "croûte".

P3060011.jpg

Faire frire dans l'huile bouillante sur les deux faces afin d'obtenir une jolie couleur dorée.

Déguster sans attendre, nature, c'est parfait, ou alors accompagnées d'une sauce soja

ou aigre douce (ça c'est la version XXI ème siècle) et d'une salade verte.

Voilà, c'était "ma petite rissole à moi" souvenir, souvenir...

Et vous,c'est quoi votre petite rissole à vous??

 

 

Repost 0
Published by FANTAISIES-CULINAIRES-PARTAGEES - dans plats entrees beignets
commenter cet article
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 23:00

IMG_1390-copie-1.jpg

Qui aime le boeuf mais pas bourguignon ce qui ne l'empêche pas d'aimer le Bourgogne!

Et moi, je l'aime bien son boeuf pas très catholique.Plus rapide à faire qu'un couscous

et tout aussi délicieux, le voici donc ici celui là.


Ingrédients:

1 kilo de boeuf à braiser 

4 oignons

ail

curcuma

cumin

raz el hanout

piment

sel, poivre

carottes

merguez

pois chiches

50 cl de coulis de tomate

30 cl d'eau

Préparation:

Détailler le boeuf en assez petits morceaux

Le faire revenir avec les oignons, ajouter 1 cuillère à café rase de curcuma

et du poivre ainsi qu'une bonne cuillère à café de cumin.

Quand le tout commence à être un peu coloré ajouter l'ail

puis 50 cl de coulis de tomate (maison bien sûr) et 30 cl d'eau puis

le sel, 1 cuillère à café de ras el hanout et piment selon l'envie.

IMG_1381-copie-1.jpg

Détailler les carottes et les merguez en gros morceaux et les joindre à la préparation

ainsi que les pois chiches.

Laisser mijoter le tout 1 h30 minimun, rajouter de l'eau si nécessaire et rectifier également

l'assaisonnement.

Les morceaux de viandes doivent être très tendre.

A déguster avec de la semoule aux raisins secs par exemple, histoire de conserver

la touche "orientale" jusqu'au bout.

Et tout comme le couscous, c'est encore meilleur le lendemain,

enfin, quand il en reste.

Repost 0
Published by FANTAISIES-CULINAIRES-PARTAGEES - dans plats
commenter cet article
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 10:17

PB180021.JPG

Les courges, ce n'est pas ce qui manque en ce moment!

Enfin, tant qu'elles ne s'expriment pas et qu'elles restent commestibles moi ça me va.

Les petites Jack be little (traduction littérale: "Jack soit peu", ça tombe aussi à plat qu'un

morceau des Sex pistols chanté en Français) Les petites "Jack soit peu" donc, ne demandent pas

une bien grande préparation pour en jeter sur une table.

Ci dessous, une petite recette basique de pomarine (c'est aussi leur noms) farcies,

rapide à préparer mais néanmoins très bonne. 

Crues ou cuites, elles sont belles non?

PB180002.JPG

Ingrédients:

-6 Jack...

-1 oignons

-2 tranches de poitrine fumée

-1 jaune d'oeuf

-25 cl de crème fraîche

-sel, poivre, muscade

-1 bonne poignée de gruyère râpé

facultatif: tige verte d'oignon ou persil...

Préparation:

A l'aide d'un bon couteau tranchant, découper le haut des courges,

évider l'intérieur en enlevant les graines et en récupérant la pulpe et 

un peu de chair sur les bords.(Gratter à la cuillère à soupe.)

Hacher grossièrement la chair et la pulpe.

PB180010.JPG

Hacher l'oignon puis le faire revenir avec les lardons détaillés.

Mélanger ensemble oignons et lardons, chair des courges, jaune d'oeuf, râpé, crème fraîche.

Ajouter du poivre et de la noix de muscade, saler légèrement, le gruyère et les lardons

se chargeront du reste.

Déposer les mini courges dans un plat et les farcir puis les refermer de leurs chapeaux.

(Retrouver le chapeau qui correspond à chaque courge, ça fait marcher les neuronnes)

PB180014.JPG

Verser un ou 2 cm d'eau dans le plat et enfourner à four chaud 170°.

Cuire 40 à 45 mn. PIquer la peau avec la lame d'un couteau pour vérifier le degré de cuisson.

On peut aussi ne pas mettre les chapeaux et faire dorer le dessus de la farce.

PB180028.JPG
La chair a une saveur délicieusement sucrée. Vous pouvez manger ou non la peau, 
c'est une histoire de goût tout ça.
Je les ai servies avec quelques huîtres chaudes :(un peu d'échalottes et d'ail hachés,
une goutte de vin blanc, un petit morceau de beurre, 5 mn sous le grill)
C'était pas mal du tout!!
Yes! It was very good Jack!

Repost 0
Published by FANTAISIES-CULINAIRES-PARTAGEES - dans plats
commenter cet article

Présentation

  • : Fantaisies-culinaires-partagees
  • Fantaisies-culinaires-partagees
  • : Recettes personnelles ou d'amis
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Petits fondants aux noix, les voilà!
    Tirée de ma procrastination à coup de pied au cul par une certaine Catmat (elle se reconnaîtra) je me vois dans l'obligation de m'atteler à la rédaction de cette recette sous peine de subir des messages récurrents du genre : Ben alors! Ben qu'est-ce-que...
  • Bien mieux qu'un Raffaello...
    Je ne sais pas vous mais autant je ne mange pas vraiment de chocolats et autres confiseries pour les fêtes, gavées que je suis de foie gras, chapon farci, huîtres, bulles et autres boissons divines, autant, quelques jours après, je tombe avec frénésie...
  • Le royal chocolat légèrement revisité
    La photo est loin de refléter la réalité de ce gâteau mais il est à chaque fois mangé trop vite... Cette recette n'a pas pu être sur votre table pour Noël? Qu'à cela ne tienne, elle y sera pour le nouvel an! Il y a bien longtemps que je n'ai rien publié,...
  • Jarret de veau en aillade à sa façon (et pas une autre)
    Cette recette est diffusée avec l' accord (ouhh laa, je ne prends pas de risque vu l'humeur du bonhomme, voir ci dessous) donc je disais avec l'accord de Eric the sailor, oui c'est comme ça qu'il s'appelle désormais sur ce blog et c'est mon blog donc...
  • Halawe el smid de Nathalie
    C'est aujourd'hui une adorable petite fée-comédienne pleine de talent qui nous offre une recette la ramenant à son enfance. Sa madeleine à elle, c'est un gâteau de sa grand-mère. Elle nous la livre poétiquement ci dessous: Dans ce gâteau se cache mon...
  • Limoncello de la casa
    C'est un joli nom bien chantant et qui pourra d'ailleurs vous faire chanter si vous en abusez. Bien glacé, en digestif, c'est du velours pour les papilles cette chose là et puis je vous sens frénétiques avec l'arrivée de Noël et toutes ces paires de gros...
  • Un fondant chocolat-caramel beurre salé.
    Vous êtes invités pour midi et encore au lit à 10 heures alors que vous avez promis d'arriver avec un dessert maison? Pas de panique, vous pouvez encore traîner 20 minutes sous la couette avant de vous mettre au boulot afin de débarquer avec ça: Enfin,...
  • Un caviar d'aubergines par Pascaline.
    Il y a le caviar d'aubergine, basique un peu fadasse parfois, bref qui peut se révéler sans grand intérêt et puis il y a Le caviar d'aubergine de Pascaline qui lui peut même se permettre de rivaliser avec ces fameux œufs de poissons Caucasiens qui valent...
  • La tour infernale
    A vivre non loin d'une centrale nucléaire, il est nécessaire d'y trouver aussi quelques avantages afin de ne pas se laisser envahir par la psychose qui ne changera rien au fait que si ça pète, on est tous dans le pétrin, même ceux qui sont un peu plus...
  • Les bugnes de ma grand mère
    Ok, je suis à la bourre pour mardi gras mais enfin, on peut aussi manger des bugnes le mercredi des soldes, le lundi de Pâques, le jeudi de l'ascension et pourquoi pas le vendredi 13, alors qu'à cela ne tienne, la recette est là pour le jour qui vous...